19 mars 2007

17 mars 2007

17 mars


Bonne fête grand-papa Roland! J'espère que tu es fière de moi, je serais curieuse de savoir ce que tu pense de ce que je deviens...
Embrasses Mado et Mamie pour moi.
Bonne fête les Irlandais!

Un petit B

Ouin je l'sais pis une grosse BÉdaine, ça aussi je l'sais! Pourquoi c'est toujours aussi difficile de trouver un soutif bien ajusté quand on a un petit b et un grand tour! Bon j'avoue que j'aime pas les cerceaux mais quand même... Anyway ça prends-tu vraiment des cerceaux pour un petit B ??? J'avais trouvé un modèle et un endroit où me le procurer. Sauf que là j'ai maigri faque le petit B est encore plus petit! Pourquoi on peut pas choisir de où on maigri? Me semble que j'aurais choisi de maigrir ailleurs. Si je continue de maigrir ben ils ne tiendront plus ma taille, mais les boutique de lingerie standard non plus.(GRRRRR) Il faut aller voir du côté des modèle européen qu'a dit, les américains commencent juste à C et souvent à D (grrrr encore). C'est parce que ça coûte cher madame et pas évident à trouver, pis je suis certainement pas la seule, mais nous ne sommes pas assez pour que ça vaille la peine de développer ce marché. Ouin pis moi? Vas-tu falloir que j'aille en Europe m'acheter des soutifs?
Quoique ça pourrait être un projet à envisager, si j'ai l'temps j'pourrais en profiter pour voir la tour Eiffel...
J'pourrais aussi me les faire gonfler aussi tant qu'à faire! pffff

16 mars 2007

Des heures de plaisir félins...

Jennifer et Luke devaient payer leur consommation d'eau à la ville, et recevaient des factures très élevées. Ils avaient un doute que le montant des factures ne représentaient pas leur consommation. Ils essayaient de réduire leur consommation d'eau, mais les factures restaient les mêmes. Ils se sont dit qu'il y avait peut-être une fuite. Ils ont donc décidé de faire véfifier le compteur, les tuyaux de la maison, ceux qui vont jusqu'à la rue, les toilettes, la laveuse, etc...
Un jour Luke fut malade et resta à la maison pour se reposer, mais il entendait de l'eau couler un étage en dessous. Il décida de faire une petit enquête et trouva finalement la cause de toutes ces facture trop élevées. Apparemment ceci ce produisait toute la journée lorsqu'ils étaient parti. Comme il était certain que peu de personnes croiraient à son histoire, il a enregistré ce vidéo pour la postérité.
Bon visionnement.


13 mars 2007

Des petits plaisirs

En fin d'après-midi j'ai mangé une crème glacée en pelletant de la slush devant chez moi... Sous la pluie, hihihi.

Élection 2007

Je sais pas pourquoi mais cette année j'ai davantage envie de m'intéresser à nos élections, peut-être que je vieillis, que je mature et me responsabilise.
Enfin, sur ce site j'ai découvert un questionnaire intéressant ayant pour but de nous montrer quel parti politique correspond le mieux à nos valeurs.
(À prendre avec un grain de sel biensûre)

Vous voulez en savoir plus?
Site officiel du Parti Libéral du Québec
Site officiel du Parti Québecois
Site officiel de l'Action Démocratique du Québec
Site officiel de Québec solidaire
Site officiel du Parti vert du Québec

11 mars 2007

Je me présente...

AVEZ-VOUS DÉJA… (orange= fait)

01. Payé votre tournée dans un bar
02. Nagé avec des dauphins dans l'océan
03. Escaladé une montagne (à mon grand malheur oui)
04. Conduit une Ferrari
05. Visité les Grandes Pyramides
06. Porté une tarentule
07. Pris un bain avec quelqu'un à la lumière des bougies
08. Dit « Je t'aime » en le pensant vraiment
09. Pris un arbre dans vos bras
10. Sauté à l'élastique
11. Visité Paris (je me le promet pour mes 30 ans)
12. Regardé un orage sur la mer
13. Resté éveillée toute la nuit pour regarder le lever du soleil (c'est trop l'fun!)
14. Vu une aurore boréale
15. Allé dans un grand événement sportif
16. Monté les marches de l’Oratoire Saint Joseph
17. Fait pousser et mangé vos propres légumes
18. Touché un iceberg
19. Dormi sous les étoiles
20. Changé la couche d'un bébé
21. Fait un voyage en montgolfière
22. Vu des étoiles filantes
23. Eté saoule avec du champagne
24. Donné plus que vous en pouviez à une oeuvre caritative
25. Observé la nuit avec un télescope
26. Participé à un record du monde
27. Fait une bataille avec de la nourriture
28. Parié sur le cheval gagnant
29. Demandé votre chemin à un étranger
30. Fait une bataille de boules de neige
31. Crié aussi fort que vous pouviez
32. Porté un agneau
33. Vu une éclipse totale
34. Escaladé une dune
35. Ecrasé un animal en voiture (pendant que j'apprenais imaginez...)
36. Dansé comme un fou sans se soucier de qui vous regarde
37. Adopté un accent pour une journée entière
38. Sentir vraiment heureux, même un court moment
39. Eu deux disques durs sur votre ordinateur
40. Pris soin de quelqu'un de saoûl
41. Dansé avec un inconnu
42. Observé les baleines dans l'océan
43. Volé un panneau
44. Voyagé « sac au dos » au Canada
45. Entrepris un long voyage sur la route
46. Escaladé des rochers
47. Fait une ballade de minuit sur la plage
48. Fait du parapente
49. Visité l'Irlande
50. Eu le coeur brisé plus longtemps que vous n'aviez été amoureux
51. Au restaurant, vous asseoir à une table d'inconnus et manger avec eux
52. Visité le Japon
53. Trait une vache
54. Classé vos CD par ordre alphabétique
55. Prétendu être un super héros
56. Chanté dans un karaoké
57. Traîné au lit une journée entière (régulièrement)
58. Joué au football
59. Fait de la plongée sous-marine
60. S'embrasser sous la pluie
61. Joué dans la boue
62. Joué sous la pluie
63. Eté dans un théâtre de plein air
64. Visité la grande Muraille de Chine
65. Créé votre entreprise
66. Tombé amoureux sans avoir le coeur brisé
67. Visité d'anciens monuments
68. Suivi un cours d'arts martiaux
69. Joué au XBox pendant 6h d'affilée
70. Eté mariée
71. Tourné dans un film
72. Organisé une fête surprise
73. Eté divorcée
74. Ne pas manger pendant 5 jours
75. Fait des biscuits à partir d'un sachet tout prêt
76. Gagné le premier prix à un concours de déguisement
77. Conduit une gondole à Venise
78. Eté tatouée
79. Fait du canoë-kayak
80. Eté interviewée à la télévision
81. Reçu des fleurs sans raison particulière
82. Joué sur une scène
83. Eté à Las Vegas (non mais dans 50 dodos oouuuiiiiii)
84. Enregistré de la musique
85. Mangé du requin
86. S'embrasser dès le premier rendez-vous
87. Eté en Thaïlande
88. Acheté une maison
89. Enterré un de vos parents
90. Fait une croisière (sur le St-Laurent ça marche-tu?)
91. Parlé plus d'une langue couramment
92. Elevé des enfants (en éduquer ça compte-tu?)
93. Suivi votre chanteur favori en tournée
94. Fait une randonnée en vélo dans un pays étranger
95. Déménagé dans une autre ville pour une nouvelle vie
96. Mangé des fourmis (probablement puisqu'elles ont adopté mon appart)
97. Marché sur le Golden Gate Bridge
98. Chanté à tue-tête dans votre voiture et ne pas avoir arrêté alors que vous saviez qu'on vous regardait
99. Subi de la chirurgie esthétique
100. Survécu à un accident duquel vous auriez pu ne pas survivre (non mais d'une maladie oui)
101.Ecrit des articles pour une grande publication
102. Perdu plus de 40lbs
103. Soutenu quelqu'un qui perdait connaissance
104. Piloté un avion
105. Touché une raie vivante (les 2 sortes oui)
106. Brisé le coeur de quelqu'un
107. Aidé un animal à donner naissance
108. Gagné de l'argent à un jeu télévisé
109. Vous casser un os
110. Percé une autre partie de votre visage que les oreilles
111. Utilisé un revolver ou autre arme à feu
112. Mangé des champignons que vous aviez ramassé
113. Monté un cheval
114. Subi une importante opération
115. Eu un serpent comme animal de compagnie
116. Dormi plus de 30h d'affilée
117. Visité tous les continents
118. Fait une randonnée en canoë de plus de 2 jours
119. Mangé du kangourou
120. Mangé des sushi
121. Eu votre photo dans le journal
122. Changé l'opinion de quelqu'un à propos de quelque chose qui vous tenait vraiment à coeur
123. Repris vos études
124. Fait du parachute
125. Porté un serpent
126. Construit votre PC à partir de différents morceaux
127. Vendu une de vos créations à quelqu'un qui ne vous connaissait pas
128. Teint vos cheveux
129. Rasé votre tête
130. Sauvé la vie de quelqu'un

Péripéties d'un dimanche midi

Février, 2007
J'arrive ce midi (après une absence de 24h) et qui m'accueille? Quasimodo, mon gros chat roux le dos plein de neige...
Horreur ma porte arrière s'est ouverte pendant mon absence... Un intrus en profite pour sortir en me voyant (ciel mon mari !). Soit mon chat est majestueusement agile (ce qui est fort possible) et il a réussi à assouvir par ses propres moyens ses besoins de libertés, soit j'ai mal fermé ma porte la dernière fois et le vent agrémenté des désirs de minettes cherchant un foyer accueillant ont eu raison de mon appart pour le transformer en véritable squat...
Bref horreur y fait frette, et je ne trouve pas mon "bibi" (comprendre ici ma minette noire) extrèmement peureuse mais tout de même curieuse, possiblement partie à l'aventure (n'ayez crainte elle est stérilisée mais n'a pas eu ses rappels de vaccins depuis un bout... mère indigne). Je prends le temps de m'assurer qu'il n'y a pas de voleur, tout semble intacte, personne n'a eu l'idée génial de faire ma vaisselle pendant mon absence, non mais vous auriez pu au moins vous rendre utile!(sic). Je fais un pipi (non mais c'est pas une raison pour avoir les yeux jaunes) et je repars, je dois retourner la voiture et faire une course, je n'ai toujours pas vu minette Soya... Où est-elle, pourrait-elle avoir secrètement chéri en secret un désir d'aventure extra-maternelle, ou aurait-elle pu me quitter choisissant une vie de débauche insécurisante, mais remplie de péripéties. Aurait-elle eu une envie de découvrir la neige? Séduisait-elle le matou de la ruelle depuis longtemps? Rêvait-elle d'indépendance? Heureusement j'ai la brillante idée d'acheter des confiseries pour chats lors de ma course. Le conducteur auquel je cède la voiture que j'avais semble me trouver un peu "weird" avec ma canne de mangé mou pour chat, les confiseries félines et ma boîte de cacao... (Ben non j'ai pas pris de sac j'ai voulu être écolo) À mon retour je passe par la ruelle tentant d'apercevoir minette noire à travers la neige blanche. Les quelques gamins profitant de la neige tombante semble aussi me trouver bizarre avec mes effets dans les mains, faisant des bruits avec ma bouche pour tenter de séduire mademoiselle Soya (au cas où elle s'ennuierait déja de sa môman, même si je suis indigne), appelant niaiseusement (ton séduisant pour mademoiselle seulement) "Yé où mon bibiiiiiiiiii" où "Soya bibiiiiiiiiii". Bon j'arrête, j'ai l'air niaiseuse... Allons voir à l'intérieur voir si elle ne se tèrrerait pas sous mon lit , juste traumatisée par les événements, me maudissant d'être aussi indigne. Je recommence mon jeu de séduction, je ne la vois pas, je ne vois pas ses yeux verts sous mon lit, rien à faire elle semble avoir choisi l'indépendance... Je m'apprête à appeler l'homme pour ensuite retourner faire la cour dans la ruelle voir si je ne la trouverais pas, quémandant mon aide et mon amour de son plus beau miaulement... Je pense alors à ma fameuse boîte à musique pour chat qui interpelle chaque gourmand même les plus traumatisés ou peureux. J'ouvre la fameuse boite qui crie avec un son de cacanne "miow miow miow.....miowmix !" Euréka la voilà qui r'tontit ( bon on gagera pas sur qui a le ton le plus niaiseux ou qui a le plus grand potentiel de séduction, ça risquerait de blesser mon ego....) un peu ébouriffée, elle se gave de friandises et de mangé mou, mais refuse pour l'instant que je l'approche. On dirait qu'elle s'est battue ou férocement envoyé en l'air toute la nuit (oh mais j'y pense qui a bien pu séjourner sur ma doudou pendant mon absence... ---> Tentons de penser à autre chose...).
Deux heures plus tard mademoiselle se prélasse doucement sur ma doudou et dort à point fermé pendant que trois matous se promènent sur mon balcon (Pixel c'est le paradis ici) et que moi je vous écris avec mes gants, mon kangourou par dessus mon polar et mes vêtements, ma tuque et j'ai encore froid vive l'hiver et la séduction mademoiselle!

Hommage à l'autonomie et à la volonté!

Janvier 2007
Vive l'autonomie, la capacité de se satisfaire de ce que l'on a, de s'assumer, d'assumer ses qualités, ses défauts, ses erreurs comme ses réussites. Vivement de ne pas avoir à se fier sur autrui pour atteindre ses buts, pour satisfaire ses besoins, pour vivre... Certe j'ai été garoché en bas du nid rapidement, mais je sais voler! Vivement la liberté d'être, la débroullardise. J'ai pas envie de me fier sur les autres, de prendre le risque d'être déçue voire rejetée. Je suis capable de voler, si je voulais voler plus haut je prendrais des cours, je ne demanderais pas qu'on me supporte les ailes. Je veux m'accomplir, être fière de moi. Je veux devoir mon succès qu'à mes efforts et mes échecs à ma responsabilité. Je suis autonome et fière de l'être. Merci maman de m'avoir en quelques sorte garoché en bas du nid, de ne pas m'avoir trop pris en charge. Je veux bien aider ceux qui en ont besoin, du moment que ceux-ci en ont réellement besoin, qu'ils ont de réelles difficultés et qu'ils ont tenté eux-même d'y pallier. Je n'ai pas envie d'être le boulet de personne, je veux me sentir libre et pour ce faire j'aime sentir autonome. Je ne suis pas capable de me sentir redevante. Je suis prête à demander de l'aide, mais qu'en dernier recours. Je préfère de beaucoup réussir par moi-même malgré beaucoup d'efforts peut-être, que de devoir ma réussite à d'autres, au mérite d'autrui ou à de la ruse. Peut-être suis-je trop exigente, envers moi-même et envers ceux à qui je demande d'être autonome... Peut-être suis-je trop orgueileuse, mais je ne crois pas que ce soit de l'orgueil, je crois qu'il s'agit simplement d'ûne réelle volonté d'être libre. Je crois que c'est moi, mes valeurs, mon bagage génétique et que c'est ce qui fait de moi la femme que je suis, indépendante, libre, libérée et avec de moins en moins d'attentes et de frustrations envers autrui. Je ne veux rien devoir et je ne veux rien qu'on me doive sauf peut-être le respect, la dignité, l'intégrité.
Bonne année 2007 cocotte, continues à évoluer chaque jour et à être fière de ce que tu deviens, de tes choix, de tes gestes, de ce que tu es...

Le bonheur

Juillet 2006
« Le bonheur, ça serait pas comme un état de satiété? Comme un moment où on a « enfin » pus besoin de rien.
-De rien de plus que ce qu’on a. On traverse une passe où nos principales sources d’insécurité pis d’angoisse sont neutralisées.
« Êtes-vous douées pour le bonheur? » Est-ce qu’au fond ça veut pas juste dire : êtes vous insatiables ou si vous êtes capables de vous arrêter un moment donné?
Pouvez-vous résister…à la tentation…d’en vouloir toujours plus? Surtout si l’occasion se présente…
Savez-vous résister à la tentation d’en vouloir toujours plus?
Êtes-vous capable de vous arrêter un moment donné?-
-Mais surtout : êtes-vous capable d’aller chercher ce qui vous manque? Pouvez-vous identifier le vide que vous ressentez et vous arranger pour trouver ce qui pourrait le combler?
Avez vous les deux pôles?
Êtes-vous capables d’Aller à la chasse trouver ce qui vous manque?
Êtes-vous capables de vous contenter du fruit de la chasse?
Y’a la théorie du « break », aussi. Quand la vie décide enfin de te donner une chance! Ça peut être juste ça le bonheur…-
-Juste « rien » qui vient te déranger. Pas de bogue. Pas de mauvaise nouvelle. Juste la vie qui coule… Le long fleuve tranquille…
Oui le long fleuve tranquille… La loi de Murphy à l’envers : tout ce qui pourrait aller mal…va bien.
Un événement pourrait se produire Quelque chose ou quelqu’un pourrait venir briser l’équilibre,-
-venir détruire l’harmonie,-
-rentrer dans ta vie comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.-
-Mais pour une raison qu’on ignore- c’est-tu de la chance? C’est-tu une protection supérieure ?-les choses se produisent pas :-
-La catastrophe à pas lieu… Le bonheur est préservé.
Et les destins peuvent reprendre leur route. Tranquilles.
« Le bonheur c’est pas grand chose, disait Léo Ferré, c’est du chagrin qui se repose… »
Stéphane Bourguignon, La vie La vie

L'héritage génétique

Janvier 2006
Ma très chère Mamie, au moment d’écrire ces lignes je te veille et pense à toi, au regard vide que tu avais en me regardant ces derniers jours, au petit poulet que tu es devenu, au centre de ton lit. C’est maintenant devenu trop demandant de me sourire et de faire des signes de la tête pour me répondre. Je pense aussi à ces moments de mon enfance avec toi au manoir, alors que je me plaisais à peindre la brique sur ton balcon avec un simple pinceau et de l’eau ou à me balancer avec toi et tes amies à l’extérieur.
Je me souviens du réconfort que tu savais m’apporter dans les moments difficiles ainsi que des silences paisibles et complices entre nous deux.
Merci Mamie d’avoir pris soin de moi, de nous pendant toutes ces années, merci de, même sur ton lit d’hôpital, réussir à me rassurer en me disant que tu n’oublieras jamais mon amour pour toi.
Tu as fait trois belles filles et eu quatre beaux petits enfants. Je sens ton héritage à travers eux. J’entends des expressions qui t’appartiennent, je nous vois utiliser notre index en parlant, comme toi seule le faisais, ou encore faire le même petit bruit avec la bouche lors de discussion téléphonique. Je sais que moi aussi je te ressemble beaucoup et c’est probablement pour ça que je me sens si près de toi. Outre les qualités et les défauts j’ai ton calme, ta discrétion, tes bonnes dents, ton teint et tes cheveux pâles sans oublier ces grains qui font notre beauté.
J’ai longtemps tenté de résoudre l’énigme de ton départ si long, de ces alertes santés auxquelles tu ne succombais pas. Avec tes filles je crois que j’ai réussi à me l’expliquer. Tu nous as enseigné l’amour Mamie, obligé et appris à être ensemble, en relation et je t’en remercie, d’où que tu sois j’espère que tu continueras à être témoin de notre évolution.
Cet automne Mamie je dois avouer avec honte que par moment je t’ai oublié, j’ai oublié à mon tour d’aller prendre soin de toi et ça me désole. Mais malgré que j’aie été prise par le tourbillon de ma vie, pendant ce temps je suivais ta trace sans m’en rendre compte. J’ai appris à tricoter, toi que j’ai tant vu faire dans mon enfance et j’ai redécouvert la beauté et la fascination que j’avais pour les boutons à quatre trous. Tu te rappelle j’adorais jouer dans ta boite à boutons dont j’ai d’ailleurs hérité. Cette année le tricot et les boutons furent la base des cadeaux de Noël que j’ai offert. Inconsciemment j’étais avec toi, tu étais dans mes gestes et mes pensées.
Je t’aime Mamie, merci d’être passé dans ma vie et d’avoir choisi ma présence pour ton départ, je te souhaite un beau voyage avec ta valise remplie de 90 années d’expérience, d’amour, de bonheur, de paix.
J’espère que tu es bien et en paix au paradis des Mamies, prends une bonne bouffé d’air pur pour nous, salues tous ceux qui y sont et qu’on aime.
Je remercie en ton nom tous ceux qui ont veillé sur toi, ainsi que tous ceux qui ont prié pour toi et pour nous.
Récemment, lorsque je t’ai dis n’oublie pas que je t’aime tu m’as répondu : « je n’oublie jamais », ce sont les derniers mots que tu as eu la force de me dire. Moi non plus je n’oublierai jamais, je t’aime ma belle Mamie, repose en paix dans nos cœurs et nos mémoires.
V.

La volonté, la persévérance et l'intuition

Septembre 2006
La volonté et la persévérance... Difficile à engendrer et à perpétuer, mais ça paie j'en suis certaine. Présentement ça paie pour moi et non seulement je suis contente mais j'en suis fière. C'est vraiment l'fun quand la vie va bien. Vous savez juste une légère brise, ni trop chaude ni trop froide, juste un léger souffle sur la peau. Juste être bien. Voila plus de 25 ans que je vis avec un lourd surplus de poids et toutes les conséquences engendrées, ainsi que le regard des autres. Voilà en six mois j'ai perdu 50 lbs et j'en suis réellement fière. Je suis fière de ce j'accomplie, de ce que je réussi à faire avec cette démarche ainsi que de mon attitude. C'est agréable de se faire valoriser par les autres, du sentiment de liberté que ça procure, du souffle chaud ou de la brise fraîche ressentie. Je me surprends moi-même en voyant mon ombre dans une vitrine. Je me sens bien et je me sens belle, me reconnaître et reconnaître mes efforts ça aussi ça fait du bien. C'est vrai que dans ce temps là les autres le sentent. C'est agréable de me sentir regarder avec désir plutôt qu'avec un sentiment de dégoût ou comme un animal de cirque.
Je trouve incroyable aussi que les choses arrivent au moment où elles le doivent... L'intuition, oui l'intuition je m'apperçois qu'il faut tellement que je l'écoute, que je la suive c'est à ce moment que j'atteins les meilleurs choses. Je prends conscience que lorsque j'écoute mon feeling je ne suis jamais perdante et je suis dont fière de moi. Je dois constamment me rappeller de faire confiance à l'univers et lâcher prise. Cesser de tout vouloir contrôler. Voilà quatre ans que je travaille pour le même employeur en travaillant sous différents titres d'emploi et rarement pour celui pour lequel j'ai été engagé, que j'aime et pour lequel j'ai étudié. Présentement on dirait que toutes les pièces du puzzles semblent se placer. Je débute un remplacement de 1-2 ans à temps plein comme éducatrice spécialisée, ma passion. Je suis tellement heureuse, ça fait quatre ans que j'attends ça! Beaucoup plus de sous et de bonheur à travailler. Une semaine plus tôt je disais à mes collègues que je ne voulais pas prendre de remplacement pour d'autre titres d'emploi afin de ne pas perdre d'occasion d'obtenir un remplacement de maternité à Marie-enfant, et voilà que c'est exactement ce qui m'est offert. Je suis vraiment contente et fière de moi. Fière d'avoir écouté ma petite voix intérieure et suivi mon intuition. Fière d'avoir contré mon insécurité et de m'être placée dans les dispositions nécessaires pour que cette occasion se présente. On aurait dit que j'avais juste à le demander clairement à l'univers. J'ai vraiment l'impression que je suis en train de placer mes choses, ma vie, pour un bel avenir, de bâtir mon nid, de me faire une place sous le soleil. Je suis en train de devenir femme, adulte, amoureuse, heureuse, accomplie et éventuellement maman. Tranquillement l'homme m'offre les occasions de m'affirmer, de me positionner, de me dire, de reconnaître que je ne peux pas être tout que j'ai besoin des autres, malgré ma "sacro-sainte" autonomie et que je peux avoir besoin d'une épaule sur laquelle m'assoupir et me reposer...
Je crois sincèrement au vertus de la volonté, de la persévérance de vivre, d'être mieux et de faire ce que j'aime avec ceux que j'aime.
Byzou.

L'évolution

Juillet 2006
Je suis vraiment dans une "belle passe" depuis quelques mois. La vie m'a secoué, pour pas dire shaké, cet hiver et depuis je remarque une énorme différence dans ma façon d'être, dans mon évolution comme être. Je suis fière de moi, mon entourage l'est aussi mais ça me semble moins important, j'ai décidé, insconciemment, d'y accorder moins d'importance. Je suis bien, avec moi-même et avec les autres, chaque jour de plus en plus. Je suis dans une grande phase de détachement. Je me fou de plus en plus de tout. J'ai l'impression de vivre l'insousciance d'une ado (ça pourrait même être dangereux) et ça fait du bien. Je me sens belle, j'ai moins peur de me montrer, des jugements des autres ou du mien. Je réussi à me balancer de plus en plus de la perception que les autres ont ou auront de moi et de leurs attitudes face à moi. Je me laisse moins atteindre, si vous ne me faites pas signe c'est vous qui vous privez de ma présence, de mes services, de mon écoute etc... Ce qui, il n'y a pas si longtemps, m'aurait fait de la peine aujourd'hui me fais rire, je réussi à moins prendre les choses non importantes à coeur. J 'ai moins peur, la vie est plus légère, je réussis à moins me censurer à dire des niaiseries, à me laisser aller, à suivre la vague, à faire confiance à la vie et à moins tenter de la contrôler.
Est-ce que c'est ça plus s'aimer? S'assumer de plus en plus? Grandir?
Je vous souhaite d'atteindre ce sentiment de plénitude, soyez heureux, profitez de la vie, des occasions qu'elle nous offre. Faites-vous confiance. L'attachement aux êtres chers est merveilleux mais le détachement des choses ou des gens qui nous importunent l'est tout autant. Réussir à ne pas avoir besoin des autres pour être bien c'est une délivrance. Quand ceux-ci ne deviennent que la crème de la vie c'est merveilleux...

Je vous laisse sur quelques citations qui m'inspirent.
Byzouxxx

"J’ai les goûts les plus simples du monde, je me contente du meilleur."
Oscar Wilde
"La seule façon d’accomplir est d'être."
Lao-Tseu
"Tourne-toi vers le soleil, l’ombre sera derrière toi."
Proverbe Maori
"Beaucoup de bonheur se perd...à le rechercher."
Un sage
"La joie est en tout; il suffit de savoir l'extraire."
Confucius
"On ne change pas de route; on change de regard."
Anonyme
"Il faut qu'il y ait le chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui dansent."
Nietzsche
"Je suis le maître de ma destinée et le capitaine de mon âme."
William Ernest Henley
"J'ai enfin réussi, après huit mois d'efforts, à me passer complètement de l'approbation des autres. C'est bien, hein! Répondez-moi vite !"
Un insécure