29 mai 2010

Chronique gourmande urbaine

Lors de ma soirée de visionnement V.I.P. de Sex and the city 2, j'ai goûté aux cupcakes de Itsi bitsi, ils sont tellement mignons et surtout complètement déments! ( Le site internet n'est pas à la hauteur de leur talent culinaire)  Personnellement, je les trouve meilleurs et plus attrayants que ceux de chez Petits gâteaux.




Des yogourts glaçés "self service", j'ai pas encore essayé mais je crois que ça vaut le détour, Yeh! me voilà!






Juliette & Chocolat fait de magnifiques certificats cadeau.  Cadeau...  Anniversaire... juillet... à bon entendeur, salut!









Finalement, 2 minutes de Montréal.
Montréal, je t'aime!!!

15 mai 2010

En ontario aho aho...


Je sais pas ce qu'il y a dans les astres, mais j'aurais tout avantage à déménager en Ontario!
Dans les dernières semaines, les 5-6 prospectes s'intéressant à moi habitent Grenville, Toronto, Ottawa (2), Gatineau, Hawkesbury.  Que se passe-t-il?

Sadique!

Je l'avoue je suis sadique!
Alors que ça en répugne et rebute plusieurs, moi j'ADORE plonger les homards vivants dans l'eau bouillante.
C'est probablement  parce que c'est le seul moment ou je me permets de l'être et où j'y prends goût. Dans aucune sphère de ma vie je n'éprouve du plaisir à faire consciemment mal à autrui et probablement parce que ce n'est pas moralement bien.  Alors je me venge sur les homards! j'espère bien en manger ce weekend!
Bon samedi!
Crédits photos

14 mai 2010

Incompréhension

Les Canadiens ont gagné, on est content!
Par contre, avant même cet ultime match on savait que peu importe le résultat du match il y aurait de la casse. On se connait à Montréal, on les connaît nos partisants...  Pourquoi on s'en fait à croire? Pourquoi le Centre Bell ouvre-t-il ses portes aux grabuges en accueillant les gens pour la diffusion des matchs à l'étranger?  Ils doivent bien s'en douter, s'en rappeller...
Ce qui m'agace vraiment c'est que ceux qui se font les poches ne sont pas ceux affectés par les malfaiteurs. Je trouve donc ça injuste que l'administration du Centre Bell en profite pour s'enrichir pendant que des commerçants et les contribuables subissent les effets négatifs. Je ne comprends pas.
Crédits photos

13 mai 2010

Court-métrage Le technicien

Génial, à voir absoluement!

9 mai 2010

BABIES

Irez-vous voir BABIES le documentaire de Thomas Balmès ?
BEBE(s) en version française, présenté actuellement sur les écrans québécois.
D'après la bande annonce ça semble très intéressant, mais les critiques divergent. Celle de La Presse, à mon avis, identifie bien à quelle auditoire le documentaire s'adresse et je crois que j'en ferai parti!

5 mai 2010

André Sauvé et Le Why café

Mes premiers coups de coeurs -existentiels- de vacances!

André Sauvé, tellement génial! Voila une semaine que je l'ai vu et je n'en suis pas encore revenue. Il est touchant, il offre un humour intelligent et il nous transmet des messages fondamentaux avec toute sa folie. Je suis difficile à faire rire (malheureusement) et ici j'ai ri à en avoir mal au ventre. Je trouve son humour songé et j'aime la réflexion qu'il suggère, j'y pense encore une semaine plus tard et j'aime ça! Je me souviendrai toujours de ces phrases: "Ce n'est pas de mourir que l'monde ont peur, c'est de vivre! C'est quand la dernière fois que vous vous êtes roulés à terre dans un centre commercial?" J'adore, je m'en régale. J'y retourne sans aucune hésitation et bien entendu je crois que tout le monde aurait avantage à le voir pour son bien-être personnel. C'est un humour fin qui se joue aussi à un deuxième niveau. Sa formation de thérapeute en relation d'aide transparaît dans son propos. Génial, génial, génial, à ne pas manquer dans une salle près de chez vous! Regardez ce vidéo jusqu'à la fin, vous comprendrez ce que je veux dire. Il reprend à sa manière un monologue d'Yvon Deschamps.



* Convient davantage aux adeptes de l'humour d'Yvon Deschamps ou de Pierre Légaré que ceux de Mike Ward ou Peter Macleod



Le WHY café, un autre méga coup de coeur.  Un minuscule livre qui se vend très peu cher et qui peut se lire rapidement si vous intégrez facilement le propos.  J'ai pris une semaine à le lire parce que j'ai lu et relu des passages et parce que je me suis donnée le temps d'y réfléchir et de les intégrer.  Un livre qui peut transformer une vie.  Quelle lecture à lire et à relire que je n'oublierai jamais. Il y est traité de sujets existentiels, avec profondeur, douceur et délicatesse. 
Je veux garder ma copie puisque je la relierai à coup sûr.  Par contre, j'en achèterais un exemplaire à tous ceux qui me sont chers.  Je me retiens de ne pas retranscrire des paragraphes du livre tellement ils sont forts et que vous auriez avantage à en prendre connaissance, mais je tiens à respecter les droits d'auteurs.  D'autant plus que John P. Strelecky remet 10% de tout ses revenus provenant de la vente de ses livres à des organismes de charité. Tous aurait avantage à lire ce livre et à bénéficier des messages transmits.  Offrez-vous le cadeau de cette lecture!
         
"Pour fuir le stress et la pression au travail et dans la vie quotidienne, John prend la route pour quelques jours de vacances. Retardé par un accident, il se voit contraint de modifier son itinéraire et d'emprunter un chemin inconnu et isolé sur lequel il se perd. Contre toute attente, alors qu'il est sur le point de manquer d'essence et qu'il est affamé, il aboutit à un café au milieu de nulle part et dans lequel il fait la connaissance de trois personnes qui l'amèneront à réfléchir sur la vie d'un point de vue différent. Mais surtout, il découvre sur le menu du café trois questions qui le porteront à réévaluer sa propre existence :


Pourquoi êtes-vous ici ?
Craignez-vous la mort ?
Êtes-vous pleinement épanoui?


De discussion en discussion, de réflexion en réflexion, l'homme voit sa vision de la vie se transformer. Lorsqu'il quitte le café, tard dans la nuit, il sait qu'il ne sera plus jamais le même homme et que sa vie vient de prendre un tournant majeur.


Best seller international vendu à plus de 300,000 exemplaires et traduits en 18 langues, Le Why café est une histoire au sujet des occasions que l'on trouve à la croisée des chemins. Ce livre, véritable phénomène international de l'édition, surprendra et inspirera les lecteurs qui, dans la foulée du personnage principal, partiront eux aussi à la découverte d'eux-mêmes et transformeront leur propre existence."
ISBN9782894362273

La télé et les touts petits

C'est la manchette des derniers jours et franchement ça me ravit.
J'ai bien aimé le résumé de la recherche présenté dans le journal Le Devoir que vous trouverez plus bas.
Martin Petit en parle ici avec un sentiment qui diffère du miens.
Bon, j'avoue je ne suis pas mère...  Peut-être que j'évalue mal la situation et que mon opinion changera lorsque je le serai....  Par contre, en tant qu'éducatrice auprès de bébés, d'enfants et d'adolescents je trouve la situation inquiétante.  Je suis désolée de voir autant d'enfants élevés et "stimulés" (si on peut appeller ça ainsi) par la télé.  Je ne fais pas référence, bien entendu, au parent qui installe son enfant devant le téléviseur le temps de faire le souper, donc moins de 2 heures par jour.  Ceux qui m'inquiètent ce sont  les enfants qui apprennent à dire "manette" avant de dire le nom des animaux ou des couleurs. Les enfants qui sont davantage attirés par le petit écran que par la découverte de leur environnement ou des gens qui le compose.  Les enfants dont le téléviseur devient leur gardienne.  J'espère que cette recherche sensibilisera non seulement les parents mais la population en général et influencera leurs actions.
Merci aux chercheurs dont Linda S. Pagani, qui grâce à leurs conclusions offriront à la population l'occasion de se remettre en question.  Par ricochet ils valident d'autant plus l'importance d'engager des professionnels, comme moi en stimulation précoce. À bon entendeur, salut!
 
"Une exposition trop précoce altère le développement, montre une étude de chercheurs québécois et américains

Les effets négatifs de l’exposition précoce à la télévision sont persistants, ont constaté les chercheurs.Les tout-petits qui grandissent loin du petit écran deviennent des enfants non seulement plus minces, mais aussi plus intelligents et plus sociables. Des chercheurs québécois et américains ont en effet démontré qu'une exposition précoce à la télévision, même quand elle est conçue spécialement pour eux, peut priver les jeunes enfants d'apprentissages fondamentaux qui ont une incidence directe sur le type d'écoliers qu'ils deviendront.

«Entre l'âge de 2 et 4 ans, même une exposition marginale à la télévision retarde le développement de l'enfant», explique Linda S. Pagani, l'auteure principale de cette étude publiée hier dans Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine. La télévision «est une activité passive tant sur le plan physique, qu'intellectuel et social. Ces activités-là se font au détriment du jeu et de l'interaction avec le monde qui sont fondamentaux dans le développement du jeune enfant», poursuit la professeure à l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal.

Or, de 0 à 5 ans, ce sont tous les fondements intellectuels de la personne en devenir qui se mettent en place. «Le cerveau triple de taille, et son réseautage est en expansion exponentielle. Comme pour les animaux, c'est aussi pendant cette période charnière que l'humain prend ses habitudes et fixe son comportement et ses préférences», rappelle celle qui est aussi chercheuse au CHU Sainte-Justine.

Ces apprentissages cruciaux se font principalement en jouant et interagissant avec le monde. «Jouer demande des efforts, explique Linda Pagani. Il faut de la persistance, de l'autorégulation. Il en va de même pour les efforts intellectuels.» Ainsi, plus l'enfant multiplie les expériences, plus il s'outille à la fois physiquement, intellectuellement et socialement. À l'inverse, plus il passe du temps à regarder passivement la télévision, moins il s'exerce à faire des efforts et à persévérer.

Le suivi de 1314 petits Québécois à 29 mois, 53 mois et 10 ans, a permis de chiffrer ces pertes potentielles. Et du coup, de déboulonner quelques mythes. «Nous pensions que les impacts négatifs de l'exposition précoce [à la télévision] disparaissaient avec le temps. Nous avons plutôt constaté qu'ils persistent», raconte la chercheuse. En classe, les bébés les plus exposés à la télévision sont en effet devenus «des enfants moins autonomes, moins persévérants et moins habiles socialement».

L'American Academy of Pediatrics recommande de ne pas exposer les moins de 2 ans à la télévision et de restreindre à moins de deux heures par jour la consommation des 2 à 5 ans. Au-delà de cette limite, les chercheurs ont constaté des pertes chez l'enfant d'âge scolaire. Ainsi, chez un enfant en bas âge, pour chaque heure supplémentaire passée devant le petit écran, ils ont noté une diminution de 7 % de l'intérêt en classe et de 6 % sur les habiletés mathématiques à 10 ans. Aucun impact n'a été noté sur les habiletés en lecture.

Sur le plan social, chaque heure en surplus s'est traduite plus tard par une augmentation de 10 % du risque de victimisation par les camarades de classe. L'étude confirme aussi ce que d'autres avaient déjà avancé, soit que la forme physique n'est pas épargnée. Chaque heure de trop devant le téléviseur se traduit par une diminution de 9 % de l'activité physique générale, une augmentation de 10 % du grignotage et de 5 % de l'IMC.

Pour Linda Pagani, ces chiffres invitent les parents à revoir leur rapport à la télévision. D'autant que, parmi la cohorte observée, 11 % des enfants dépassaient la norme recommandée à 29 mois, une proportion qui atteignait 23,4 % à 53 mois. Tout cela à une époque où l'offre télévisuelle était encore limitée. L'arrivée récente de chaînes entièrement destinées aux enfants d'âge préscolaire, comme BabyTV ou Yoopa, change la donne.

Hier encore, c'était au tour de Télétoon de miser sur cette clientèle en lançant un bloc de programmation spécialement conçu pour les 2 à 5 ans. «Tout cela est très pratique pour les parents, voire même déculpabilisant parce qu'ils imaginent stimuler leurs enfants avec des émissions dessinées pour eux. Mais le péché dans tout cela, c'est que l'on n'a aucun contrôle sur le contenu diffusé», s'inquiète Mme Pagani.

Tant Vidéotron, qui diffuse BabyTV, que le Groupe TVA, derrière Yoopa, n'ont pas donné suite à nos demandes d'entrevues en vue de commenter cette étude. Ce n'est pas la première fois que la télévision destinée aux tout-petits soulève la controverse. En 2006, une étude publiée dans le Journal of Pediatrics avait montré que les émissions éducatives, dont certaines portent des noms sans équivoque comme Bébé Einstein, So Smart et Brainy Baby, ne favorisent pas l'apprentissage des tout-petits.


À l'époque, le chercheur principal de cette étude, Frederick Zimmerman de l'Université de Washington, concluait qu'il n'y avait «pas d'intérêt» à recourir à de telles émissions. Chez les enfants de 17 à 24 mois, il n'avait noté «aucun avantage». Pis, chez les huit à 16 mois, il avait calculé que chaque heure passée devant le téléviseur faisait en sorte que l'enfant maîtrisait de six à huit mots de moins que celui qui n'avait pas encore goûté aux plaisirs de l'écran cathodique même passé au filtre éducatif de ces entreprises."

2 mai 2010

Projets de vacances



-Une journée au casino avec mon oncle et ma tante.
-Une journée avec ma meilleure amie. Fait
-Souligner l'anniversaire de ma meilleure amie et d'une nièce adoptive.
-Finir l'installation du cinéma maison qui a été bâclé par l'ex qui faisait ça pour rembourser une dette! Fait
-Tenter d'épurer mon appartement. En cours...
-Aller chez le dentiste.
-Flâner. En cours
-Lire. En cours
-Changer les gardes-robes! (Serrer les vêtements d'hiver et sortir ceux d'été) En cours
-Retourner un article chez IKEA. Fait
-Aller me faire masser et peut-être aller au spa.
-Aller m'acheter des jeans.
-Malheureusement aller à la buanderie. Fait!
-Manger du homard en bonne compagnie. (À trouver)
-Me faire inviter chez de la bonne compagnie pour un BBQ. (À trouver)
-Aller chez la coiffeuse. Fait
-Acheter et visionner les nouveaux DVD de Sex and the city en français!!!!
-Voir André Sauvé. Fait
-Bruncher avec une amie blogueuse et son amoureux. Fait
-Aller au marché Jean-Talon. Fait
-Bloguer. En cours
-Un après-midi de cinéma (projection double) agrémenté de nachos et/ou une visite chez Juliette & Chocolat.
-Prendre du soleil. En cours
-Me faire faire un pédicure. Fait
-Aller au ciné-parc avec une amie amateure de ciné-parc. (À trouver)
-Faire un tour chez l'esthéticienne. Fait
 ...Et tout ce qui me tentera d'autre!

Finalement, je ne devrais pas m'ennuyer!

1 mai 2010

Prière de ne pas déranger...

...Je suis en vacances.
Un air d'été
Pierre Bertrand