4 août 2008

Le retour de Chatte Prodigue

Chatte Prodigue était en fugue.
Elle n'a pas semblé avoir apprécié le déménagement dans le nouvel appartement, elle a fuit dès la première soirée, la veille de mon trentième anniversaire.
Bien que ce n'était aucunement dans son habitude d'aller à l'extérieur elle a affronté sa peur et s'est enfuit. D'un coup de vent à l'autre, effrayée chaque fois je n'avais aucune idée où elle avait pu se rendre.
Chatte Prodigue est douillette, peureuse, antisociable et méfiante, elle n'est pas une proie intéressante pour un voleur obnubilé par sa beauté!

J'étais inquiète de mon "bibi". Je savais que Chatte Prodigue n'est pas aventureuse et qu'elle ne devait pas profiter tellement de sa liberté, elle devait être terrorisée. C'est davantage ça qui me rendait triste que sa disparition en tant que tel.

Quelques jours après le début de sa fugue je l'ai vu, mais je n'ai pas réussi à gagner sa confiance, lorsque j'ai été à quelques mètres d'elle, elle s'est enfuie, comme si elle ne m'avait pas reconnu, ou comme si elle ne voulait pas me reconnaître. Par contre, j'ai compris qu'elle savait se débrouiller, qu'elle n'était pas allée loin et qu'elle avait repéré où les voisins avaient pitié des fugueurs.

Je n'ai plus eu de nouvelles de Chatte Prodigue pendant plusieurs semaines... Mais j'étais en paix, après l'avoir vu j'étais comme rassurée de voir que l'instinct de survie est plus fort que la peur.

Finalement, au bout de plusieurs semaines, sans que je la cherche je la vois. Elle est repérée mais non capturable. Elle se tient dans un stationnement dans lequel il y a un cabanon où les chats ont creusé afin de se réfugier en dessous. Le voisin du stationnement croyait qu'elle avait des petits puisqu'elle ne sort jamais, elle reste toujours devant le cabanon où à quelques mètres de là. Chatte Prodigue est stérilisée, je sais très bien qu'elle reste près pour pouvoir se cacher facilement, pour retourner se rassurer dans son nid sécuritaire...
Chatte Prodigue s'enfuit lorsque je l'appelle, se gave lorsque je la nourris sachant très bien que je suis à risque de l'attaquer (comprendre l'attraper pour la ramener chez elle). Ma voix ne la charme pas, je décide de ne plus parler de juste la nourrir et de cesser de tenter de l'attraper lorsqu'elle mange, afin qu'elle reprenne confiance en moi. Je me sens rejetée, on dirait qu'elle me boude...
Je commence à envisager le bain de soleil (ou de pluie) dans le stationnement (qui pue la pisse de chat) afin qu'elle vienne vers moi. J'envisage aussi le piège à appât, mais 60$ pour un "one shut" ça écoeure, d'autant plus qu'elle risque d'être beaucoup trop futée pour se faire piéger... Chacun y va de son conseil, de plus en plus on me dit de lui laisser sa liberté. Je continue à aller lui porter de la pâté chaque jour.

C'est lors d'un retour du travail gris, mon panier de légumes bio à la main que je revois Chatte Prodigue et c'est d'un cri du coeur que je commence à lui parler... Doucement ses yeux apeurés se ramollissent et elle lance un petit "mmiiiooouuuuuu", (ça ressemblait à un mmaaaammaaannn) j'approche et elle ne bouge pas, pour la première fois elle s'approche de moi, je lui tends ma main, elle me sent et accepte de se laisser flatter...
Doucement je réussis à la prendre elle se débat très peu, je laisse le panier de légumes là et je rentre, son petit coeur bat vite. Arrivé devant ma porte je m'aperçois que mes clés sont à l'intérieur!
Je passe par chez la voisine d'en bas, du coup je mélange la grand-maman qui fait de l'alzheimer... (vous imaginez, être déja mêlé et là voir une inconnue passer en vitesse, un chat dans les bras, retrant par l'avant et sortant par l'arrière...) Je revois la petite-fille que ça fait longtemps que j'ai vu mais je n'ai pas le temps pour la jasette, je tente de ne pas réveiller le bébé...

Ça y est Chatte Prodigue est de retour chez elle! Elle ne reste pas cachée longtemps, elle cherche les câlins. Matou Malcommode, qui s'est approprié le territoire pendant la fugue de mademoiselle, la tolère tant qu'elle n'entre pas dans sa bulle...

Ouff... quelques jours plus tard, la vie ici semble être revenue à la normale, enfin au moins au niveau de notre trio de colocataires!
Je ne prends tout de même pas le risque de laisser la porte ouverte... Je crains qu'elle aime la liberté bien qu'elle ne semble pas si malheureuse ici, outre le fait que Chatte Prodigue soit obligée de manger des croquettes au lieu de la pâté des derniers jours et de faire ses besoins dans une plus petite litière...

Chatte Prodigue aura tout de même été en fugue 30 jours! Pour une douillette, peureuse, antisociable, c'est pas rien!

5 commentaires:

Mercredie a dit…

La preuve que même si on fait le tour de la terre, on n'est jamais aussi bien que chez soi!

HOPE a dit…

contente qu'elle soit rentrée........et contente pour toi. maintenant votre petit nid est complet elle va se ré approprier son territoire et tu ne seras plus inquiète si elle repars.

unautreprof a dit…

Ah!
Home sweet home.

Tu dois tellement être soulagée!

Brindfolie a dit…

Mais c'est un minou aventurier que tu as la, contente qu'elle soit de retour!

unautreprof a dit…

ça fait un bout de temps que tu n'as pas publié.
J'espère que tu vas bien, après tous ces changements.